ARTIST


Entre Vifs



 

 

Entre Vifs


L'ensemble Entre Vifs est né de la nécessité logique de distinguer entre deux démarches d'auteur: le travail de construction musicale en studio du Syndicat, entre les mains de Ruelgo, et les improvisations sauvages de l'équipe aux commandes des bruiteurs mis au point par Zorïn.


Entre 1983 et 1986, en parallèle avec ses recherches plastiques, Zorïn construit empiriquement des instruments sonores dont le tout premier, la Schmutzbox, est une sorte de Theremin incontrôlable issu d'un poste à transistors auquel il a fait subir un circuit bending [3] avant la lettre, en reliant divers points du circuit récepteur à deux antennes formées par des câbles THT récupérés sur de vieux tubes cathodiques. L'opérateur, en se déplaçant sur la scène, captait les variations de champ électromagnétique produit autour de ces antennes improvisées.


Les instruments suivants portent des noms futuristes: éclateurs, grondeur, crépiteur, strideur, crisseur... [4] car c'est l'étude critique de "L'art des bruits" de Luigi Russolo qui donnera à la formation ses premières bases théoriques.

Ces générateurs de bruits, conçus autour de lames métalliques, tubes ou ressorts hélicoïdaux stimulés par percussion ou frottés par divers objets (tiges filetées, mini-perceuse, chaînes), sont interconnectés au sein d'un équipement spécifique de traitement sonore et de mixage ou "Unité Bruitiste", qui ne cessera de muter au cours du temps.

Le développement de ce complexe sonore a résulté du besoin décisif de s'affranchir des compétences aléatoires d'ingénieurs du son formés à la musique rock et imperméables à la finesse des sons bruitistes.


Dans la première version du système, les sons des bruiteurs captés par des laryngophones de l'Armée de l'Air sont amplifiés séparément et pilotés par une batterie de commutateurs qui les fait basculer vers des traitements distincts: phasing, modulateurs en anneau, pédales de sampler utilisées comme percussions.

 

"Première Unité Bruitiste", est un album inédit de 1986, proposé par Rotorelief, c'est cette Unité Bruitiste n°1 qui a été déployée dans les sessions présentées ici, avant d'évoluer vers un modèle allégé sur laquelle se grefferont des rafales de sons déclenchées à partir de deux platines cassette 4 pistes. Le reste appartient à l'histoire.


 

 



DISCOGRAPHY
from Rotorelief